Sous le signe du lys et de jolly roger.

Dimanche à Colorno, il faisait si beau si chaud dans le parc de la Reggia, la résidence de campagne de Maria Luigia la Duchesse de Parma, épouse de Napoléon Bonaparte.

 Soudain, “Nel segno del Giglio” (du nom de la manifestation du jour), échappés de l’Histoire ils traversèrent les jardins, étendirent des nappes sur l’herbe sous les arbres séculaires et conversèrent avec amusement des agitations de l’époque, la leur, la notre.

Mais qui a bien pu détourner ainsi le Temps ? le roi Soleil ? avec l’aide de ..

– Louis XIV ?  lui-même         – Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Madame de Montespan, la favorite ?

– Madame de Maintenon ?  radieuse et influente épouse ?

– La jeune fille à la boucle d’oreille … de perles fines?

– le violoniste de la Cour ?

– ou Elisabeth Swan l’amie de Jack Sparrow, alliée des Relations de voyages ?

– Qu’importe ? il faisait si beau, il faisait si chaud et l’Histoire a quelques lacunes,

” Louis I , Louis II, Louis III, Louis IV, Louis V, Louis VI, Louis VII, Louis VIII, Louis IX, Louis X (dit le Hutin), Louis XI, Louis XII, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV,

Louis XVI , Louis XVII , Louis XVIII

et plus personne plus rien…

qu’est-ce que c’est que ces gens-là

qui ne sont pas foutus 

de compter jusqu’à vingt ?”

Jacques Prévert – Extrait de Paroles. “Les belles familles”. Gallimard (1949)



ItalyFrench